T’as le blues coco

 

Qui connaît la recette magique qui garde en forme les mamans débordées ?!?!?

Depuis quelques jours, je me sens complètement à plat. Novembre est propice aux coups de blues et je n’échappe pas à la règle. J’ai l’impression de courir sans cesse et partout et qu’au final je ne fais pas suffisamment bien tout ce que je voudrais faire. Cela m’agace et mine mon moral et c’est un cercle vicieux. 

Le matin, je n’arrive plus à arriver à l’heure à l’école de mon grand. Il faut dire que je suis une maman solo la semaine, l’homme bossant à près 300 km de la maison et ne revenant que le week-end. Alors le matin je cours, je passe d’un bib à un petit déj, d’un change de couche à un coup de peigne et un brossage de dents pour mon plus grand. Je crie, le râle, je peste. On n’est jamais à l’heure, vite vite, on est en retard, mets ton pantalon, bois vite ton lait, monte dans l’auto, vite le feu va passer au rouge… Je me presse et littéralement je me sens complètement pressée, comme un citron.

J’ai pas envie d’être cette maman qui crie. Je veux être bienveillante. Je veux aussi pouvoir tout affronter avec les honneurs. Eh oui, je ne me donne pas le droit à l’échec. Je veux tout, avoir des enfants heureux, leur faire de bons petits plats, pouvoir avancer dans mes encours et blogguer un peu de temps en temps, je veux une maison nickel, des armoires impecc qui sentent bon la lavande, un frigo rempli et des idées de recettes saines et équilibrées à chaque repas.

Je sais, je me mets une pression folle. Je suis finalement comme la plupart des mamans. Il y a un fossé entre l’image que l’on se fait du rôle de maman et comment on se dépatouille au quotidien.

Alors devant mon bac de linge plein à craquer, mes pâtes jambon à répétition, mes retards répétés le matin à l’ecole, j’ai un énorme coup de blues. Je me sens nulle, incapable, dépassée. Mes envies de tricot et de crochet sont inassouvies.

Bref j’ai juste besoin de respirer un grand coup. Et d’envoyer valser tous ces carcans qui nous obligent, nous les femmes, à toujours être en quête de cette perfection inatteignable.

Du moins, essayons…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s