Un roman sublime – Au revoir là-haut de Pierre Lemaître – écouté sur Audible

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’une de mes dernières lectures audio. C’est celle du roman de Pierre Lemaître, Au revoir là-haut. Si vous avez suivi les actualités cinématographiques, vous avez sûrement entendu parler de ce beau film de Dupontel qui a raflé de nombreux prix. Ce film est en fait l’adaptation d’un roman. Je vous raconte ici mon expérience « écoutée » de ce beau roman.

61ZF+Ub5puL._SL500_
Au revoir là haut – Pierre Lemaître (crédit photo Audible)

Déjà le titre… Je me demandais bien ce que pouvais signifier ce titre. Au revoir là-haut, c’est bizarre non ? Quand on évoque la mort de quelqu’un, on aurait tendance à dire « Au revoir en bas ». Je ne sais pas mais je trouvais qu’il y avait quelque chose de beau et de poétique dans ce titre. Quelque chose qui donne envie de le découvrir. C’est à la première page que l’on comprend cette expression. Elle est tirée d’une lettre de Poilu. Ferdinand va être fusillé et adresse un dernier courrier à son épouse et son enfant. Il termine par ces quelques mots : Au revoir là-haut. Il ne sera jamais question dudit Ferdinand dans ce roman. Mais cette première citation donne le ton, sonne comme un hommage à tous ces « héros » dont le sacrifice a été d’avoir donné leur vie, leur corps, leur âme, un membre à ce premier conflit mondial dévastateur. Moi, une entrée comme celle-là, dans un roman, cela me file la chair de poule. C’est fort.

Au revoir là-haut, ce n’est pas vraiment un roman de guerre. Au contraire, il démarre aux derniers jours du conflit. C’est plutôt un roman d’après-guerre, un roman de la France qui se relève, ou plutôt qui essaie de se relever et de tout ce que cela a engendré. Deux anciens Poilus, Edouard et Albert, ont leurs vies liées à tout jamais. Edouard a sauvé la vie d’Albert. Albert a d’une certaine manière brisé puis sauvé celle d’Edouard. Ils se retrouvent comme deux compagnons d’infortune au seuil des années 20 et décident de poursuivre leur existence tant bien que mal. L’argent leur manque tout autant que la reconnaissance et l’amour. Mais Edouard ne manque pas de talent. Dessinateur de génie, il décide avec Albert de lancer une vaste supercherie qui doit les conduire à un enrichissement rapide : une arnaque aux monuments aux morts. Nous suivons l’aventure de ces deux personnages hauts en couleur et en saveur dans cette entreprise presque rocambolesque et qui ne manque pas de piquant.

Vous l’aurez compris, j’ai a.d.o.r.é. ce livre. Je suis déjà très sensible à tout ce qui traite de la Première Guerre Mondiale, ayant fait mon mémoire universitaire d’histoire sur ce sujet. Mais la façon de traiter le sujet est juste prodigieuse. C’est une fresque qui se déroule sous nos yeux avec des personnages tous aussi formidables les uns que les autres. Même les plus pourris, les plus « fades », les personnages secondaires aussi bien que les héros ont une vraie texture. Ils dansent dans notre tête, l’intrigue se mêle et se noue, on a la boule au ventre et le sourire aux lèvres. C’est exactement cela, ce roman : il est sensible, émouvant, piquant, il fait rire autant qu’il fait pleurer. Il a un véritable ton. Un humour à la Amélie Poulain. Enfin, c’est juste mon avis mais par moment, cela me rappelait le phrasé d’André Dussolier, voix off du merveilleux Amélie Poulain. Pierre Lemaître est mordant. Il ne fait pas de concession, il a modelé, ciselé son roman comme une véritable petite pépite. On ne s’ennuie jamais, on freine même presque des 4 fers quand la fin approche parce qu’on ne veut plus quitter cet univers, ces personnages… Heureusement, Couleurs de l’incendie, la suite, vient de sortir et je l’ai lu dans la foulée. Je vous en reparlerai très bientôt. On parle même d’un troisième opus… Vivement !

DDyt-c5XoAAFSB4-1-800x445-795x445
Au revoir là haut – Pierre Lemaître (affiche du film)

Enfin, je ne peux vous laisser sans évoquer la performance narrative de Pierre Lemaître. Ce roman, je l’ai écouté sur Audible. Il est lu par l’auteur et en soi, c’est une expérience formidable. Quel talent de comédien Monsieur Lemaître ! Bravo ! Je vous suis depuis des années, depuis vos premiers romans policiers alors je vous l’avoue aujourd’hui : me voilà encore un peu plus amoureuse de votre talent. Continuez à nous embarquer dans vos beaux romans.

Si vous ne savez pas quoi lire en ce moment, n’hésitez plus ! Nul doute qu’il figurera bien vite dans les grands classiques de la littérature française.

Sur ce, je vous souhaite de passer une très belle journée.

FRANCE_14
Au revoir là haut – Pierre Lemaître (crédit photo RFI)

14 commentaires sur « Un roman sublime – Au revoir là-haut de Pierre Lemaître – écouté sur Audible »

    1. Oh oui ! C’est le livre de tous les prix ! Il méritait vraiment son Goncourt, ce roman. J’avais d’ailleurs espéré qu’il l’obtienne, à l’époque, en n’ayant même pas encore lu le roman ! Juste parce que j’adorais déjà Monsieur Lemaître.

  1. pour moi un chef d oeuvre tu sais qu il y a une suite sortie en janvier mais le titre m echappe mais je prefere les livres papier

    1. Merci Françoise ! Oui je viens d’achever la suite. L’auteur garde cette même énergie narrative. C’est aussi un roman à lire ! Même si j’ai préféré le premier. L’expérience d’un livre lu par son auteur est vraiment géniale. C’est comme si on était au théâtre ! Belle journée

  2. Merci beaucoup Caro pour ta publication. J’avais commencé à le lire mais les premières pages étant très dures… j’avais abandonné. Mais allez, je vais reprendre la lecture motivée par ton récit et les différents commentaires.

Laisser un commentaire