Une semaine sans enfant devant la télé. Retour sur notre expérience – Leur nouvelle vie sans les écrans

Une semaine que les enfants n’ont pas regardé un seul écran. Chez nous, c’est presque du jamais vu. Même quand on part en vacances dans une location sans télé, on prévoit toujours de charger la tablette de dessins animés. Ils ont aussi des heures ou des moments fétiches où ils s’affalent dans le canapé pour suivre les aventures de leurs héros préférés. Et pourtant, il y a une semaine j’ai décidé : les enfants ne regarderont plus la télé et ce jusqu’à nouvel ordre. Je vous raconte ici mon cheminement jusqu’à cette décision et les impacts sur notre vie familiale. Et franchement, c’est pas si mal !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
S’asseoir dehors, ne rien faire, regarder

Je ne dirais pas que mes enfants ont une consommation excessive d’écran. Je dirais que nous sommes une famille normale avec une consommation normale. Et là, vous me répondrez qu’en matière de famille, la « normale » n’existe pas et qu’au contraire tous les cas de figure existent. Vous aurez bien raison. Donc concernant le niveau de consommation de télé de mes loulous, je serais franche. Pas de « normal » qui tienne ! Jusqu’à présent, je n’ai jamais bridé les écrans. La télé fonctionne, elle est dans notre salon, nous sommes abonnés à des chaînes de dessins animés, nous avons des tas de DVD pour les enfants et ces derniers passent du temps devant leur écran. Jamais avant d’aller à l’école, c’est un crédo. Mais le soir quand je fais à manger, le mercredi, le week-end, nous ne leur restreignons pas l’accès. Et puis… et puis patatra… Ce deuxième trimestre, mon grand qui est en CP a rencontré de grosses difficultés de concentration. Il a toujours été lunaire mais là, il a complètement décroché. Avec son papa, nous lui avons demandé où il allait, pendant ces moments d’absence, à quoi il pensait… Et la réponse a été cinglante et nous a amenés à prendre cette décision. « Je pense à Mario » nous a-t-il dit… Mario… Vous connaissez le fameux Mario en question ? Monsieur Bros et son frangin Luigi…

Ok, pour ses 6 ans, il a eu le droit à une DS. Alors, là, on s’est beaucoup posé la question avec le papa. Oui à la DS mais hyper rationnée. Pas plus d’une heure le dimanche, à l’heure où son petit frère fait la sieste. Je crois que cette heure était déjà de trop. Pareil pour la télé. Quand les enfants s’ennuient (et nous ennuient, faut l’avouer), ils regardent des dessins animés à la télé. Ils ont leurs personnages favoris, ils en parlent entre eux (ces moments où je les espionne par derrière la porte…). Ces personnages entrent dans leurs jeux et leur imaginaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Jouer
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
S’amuser dans sa chambre

Quand je suis revenue du RDV avec la maîtresse, j’ai pris cette décision : eh bien maintenant, les enfants ne regarderont plus la télé (et ça vaut aussi pour la DS) et ce jusqu’à nouvel ordre. Ce n’est pas une décision définitive mais un essai. On verra bien…

Aujourd’hui, cela fait une semaine qu’ils n’ont pas regardé la télé, et je trouvais cela sympa de témoigner ici de notre retour d’expérience.

La première chose, c’est que nous l’avons dit aux enfants pendant que nous étions à table, comme une grande décision. A leurs pourquoi, nous avons répondu que ce serait l’occasion de faire plein d’autres choses. Les tout premiers temps, ils ont réclamé. Mon plus petit chouinait, me demandait de pouvoir se mettre dans le canapé pour se reposer devant un dessin animé. Le tout est de « casser » les habitudes. Je lui ai proposé de prendre un livre et d’observer un temps calme avec son doudou et sa tutute. Pas besoin de la télé pour se détendre. Au début, il n’était pas emballé par l’idée (il a bientôt 4 ans). Je lui ai descendu un Martine et je me suis éclipsée. Bientôt je l’ai entendu décrire à haute voix les images. J’étais heureuse… Cela prenait, cela commençait à germer, à faire effet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Découper
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Découper

Nous avons aussi passé tout un mercredi (sous la pluie !!) sans télé. Là, cela a été un peu plus difficile à gérer. Finalement, la télé, c’est très pratique pour les parents. On les colle devant une émission et cela les maintient au canapé. Ils ne bougent pas. Ils ne nous enquiquinent pas. Quand les mamans ne bossent pas le mercredi, c’est souvent pour faire les lessives, ranger les chambres etc… Comme c’est pratique la télé. C’est clair que j’ai dû donner davantage de moi, de mon temps, encadrer des activités, arbitrer des conflits… Nous avons fait des ateliers (un collier de perles pour l’anniversaire de Mamie). Je me suis posée pour leur lire des livres, régulièrement… Les jours ont ainsi passé et ils n’ont progressivement plus réclamé la télé.

Je trouve aussi qu’ils jouent mieux à deux, qu’il y a plus de coopération, moins de disputes. Après c’est peut-être aussi dans ma tête ! C’est tout nouveau tout beau, alors je me fais des films (c’est le cas de le dire !!). Mais j’ai trouvé l’ambiance à la maison plus apaisée et apaisante. Je pense que nous n’allons pas nous arrêter maintenant mais que nous allons poursuivre l’expérience. Je voudrais leur apprendre à observer des temps calmes, à ne pas parler tout le temps, tout de suite. Nous allons passer du temps à regarder des livres, feuilleter des magazines, faire des petits travaux de découpage, de collage… La télé rend finalement tellement passif.

Nous n’excluons pas de nous faire une petite séance « ciné » de temps en temps en regardant un DVD mais ce que je ne veux plus, c’est cet écran qui tourne en boucle et qu’ils ne regardent même plus vraiment. Cet écran qui les hypnotisent juste pour me laisser du temps dans le calme. Parce qu’au fond, c’est vraiment cela, la dépendance à la télé : c’est la dépendance des parents. Il y a des moments où j’ai été fatiguée, où je me suis dit : si je les laisse 20 minutes devant un dessin animé, juste le temps que je me pose, que je souffle… Et puis non, j’ai tenu, on a soufflé autrement, autour d’un livre ou chacun dans sa chambre avec un jouet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Faire des colliers de perles
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Coopérer
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Se concentrer

Je tenais vraiment à vous partager cette expérience. Certains d’entre vous ont peut-être banni les écrans depuis la naissance de leur enfant. Nous avons, nous, décidé, d’un sevrage temporaire, histoire de permettre de nouveau à l’empathie, la coopération, la concentration et le calme de germer dans leurs petites têtes. Formidables machines, ces petites têtes d’enfants qui ne demandent qu’à apprendre et à découvrir, souvent sans juger et avec une candeur qui nous fait aujourd’hui défaut.

Passez une belle journée ! Avec ou sans écran :-))

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Découvrir de nouveaux magazines pour créer ensemble

22 commentaires sur « Une semaine sans enfant devant la télé. Retour sur notre expérience – Leur nouvelle vie sans les écrans »

  1. Ah ça j’aime beaucoup ! Si ça ce tenais qu’à moi j’aurais fait ca depuis longtemps ! Les enfants sont zombifié devant la télé ! Malheureusement mon mari n’est pas du même avis… Deja que j’ai réussi la bataille pour ne pas mettre de télé dans leurs chambre 💪! Continue comme ça,je dirais !

    1. Merci Ellie. C’est franchement tout nouveau et cela n’avait jamais été un désir ni de l’homme ni de moi. Mais j’ai retourné dans tous les sens les problèmes de concentration de mon fils et j’ai tenté cette solution. Finalement, les enfants ne réclament plus du tout la télé. C’est cela qui est marrant. On pensait que ce serait plus difficile pour eux. Nous, pas de télé dans les chambres. Une fois j’ai eu le malheur d’oublier la DS (toujours cachée d’habitude) dans la chambre de mon fils et je me suis rendue compte qu’il avait joué dans la nuit. Très belle journée

      1. Toute la nouit 😱
        Oui tu as raison, j’ai fait l’erreur d laisser ma fille regarder trop les dssin animés et ce très tôt et maintenant elle n’arrive pas a jouer toute seule et ne montre plus d’intérêt pour des jouets depuis ses 5-6 ans et elle en a 8 depuis peu. on a pris la decision il y a 3 ans de diminuer fortement càd 1h le matin quand il y a pas école et mon fils qui a presque 5ans ne s’intéresse même pas au dessins animés et peu jouer pendant des heures tout seul! Bref , on est d’accord !

  2. Et bien… Ça donne carrément envie ! Je me reconnais tellement dans tes propos… Je ne travaille pas le mercredi et la télé est une baby-sitter si pratique… Allez… Demain on va enfiler des perles 😉
    Merci pour ce retour d’expérience !!!

    1. Oui, j’ai finalement réalisé que c’était à nous qu’elle faisait le plus de bien, cette télé. C’est le terme exact : la baby sitter du mercredi. Avec mon mari, on a failli flancher. C’est bien la preuve que c’est à nous qu’elle manque. Et beaucoup moins à eux. Cette expérience se tente. Au final ce n’est que du bon ! Pour eux et pour nous.

  3. Pareil que ton premier commentaire. je rêve que la TV tombe en rade et de ne pas en avoir à la maison. mais le père est scotchée devant tel qu’il a été élevé ;-(
    mais je pense que pendant les vacances nous allons tester , il faut que j’arrive à convaincre l’homme aussi de se mettre à faire autre chose, ce serait tellement bien ! Merci pour ton retour ;-*

    1. C’est vraiment pas facile quand on n’est pas raccord dans le couple. Je pense que la décision ne serait pas venue de mon homme mais j’ai tellement été ferme et on a tellement été embêtés que Lucien nous dise qu’il pensait à Mario au lieu d’écouter la maîtresse qu’il n’y a pas vraiment eu de discussion ! Sa grande question, c’était de savoir si nous, on pourrait regrader la télé quand il seront dans le salon. Finalement, quand ils sont occupés et que le programme est un truc qui ne les intéresse pas du tout, ils ne regardent pas l’écran. Quand ils regardent, on coupe. C’est arrivé exceptionnellement : on voulait voir la météo !!!!! Mais l’absence de télé a été apaisante pour eux qui sont souvent sur excités. Et puis les vacances, ce sera l’occasion de les faire jouer ensemble, nos petits gars ! Je te réponds à ton mail de suite !

  4. Comme quoi, on évolue tout le temps en tant que parents. Chez nous, nous avons fait le chemin inverse. Nous n’avons pas la télé mais nous avons introduit au fur et à mesure un temps « film et crêpes » en famille le dimanche soir parce que je me suis rendue compte qu’ils étaient totalement largués parmi les copains qui passent du temps sur les écrans! Nous n’avons pas encore de console mais ils n’en ont jamais parlé. Ils jouent parfois chez leurs copains et ça leur suffit apparemment. Il faut toujours, je pense, trouver un juste milieu finalement.

    1. C’est exactement cela. Je pense qu’être parent, c’est un perpétuel tâtonnement, des va-et-vient, des remises en question. Ce serait si simple s’il y avait une notice avec la livraison du colis… Moi j’ai toujours voulu qu’ils aient accès aux écrans justement pour qu’ils soient en phase avec cette culture de leur âge. Mais finalement, je fais un rétro pédalage. Ce sera temporaire, je le sais, juste le temps qu’ils retrouvent la faculté de penser, imaginer, créer et qu’ils ne réclament pas l’écran systématiquement, juste pour passer le temps. C’est super, cette soirée crêpe tv !

  5. Je reste presque sans voix , enfin sans mots !!vous avez pris la bonne décision, Caro !!!
    La TV, les I-PHONE, les tablettes, (pour les tout grands ..) nous coupent de nos enfants Que dire de ces ados avec leur GSM sur les genoux pendant les repas de famille …..
    .Quand je vois votre petit bout’chou concentré avec sa paire de ciseaux, avec ses perles, je me dis qu’il n’a pas dû s’ennuyer bien longtemps . Quand j’étais petite fllle, nous n’avions pas de TV, mes parents n’en n’avaient pas les moyens . Nous avons pourtant été des enfants « normaux » .
    Il ne faut pas leur supprimer définitivement , au risque de les frustrer par rapport à leurs petits condisciples, mais trop c’est trop ..
    merci pour votre courageux témoignage . belle de journée à vous , Caro .

    1. C’est vrai. On s’est trop vite accoutumé à des choses qui n’ont pas toujours existé dans notre vie. C’est le cas de la télé (même si je suis de cette génération qui a grandi avec une télé dans son salon), d’internet etc… Aujourd’hui, nos petits baignent dedans et il n’y a plus aucun recul de notre part alors que les écrans ne sont pas forcément là pour leur bien. Il y a toujours ce risque de les marginaliser mais le jeu en vaut la chandelle s’ils deviennent des petits garçons qui aiment lire, discuter, réfléchir. Très belle journée

  6. Bravo! Il est vrai que la télé est la solution facile.Mais ne pas tomber dans l’excès inverse peut-être. Je pense qu’il faut donner aux enfants le goût de la critique et de la modération, comme avec internet. Lorsque nous emmenons nos petits-enfants en vacances : pas de télé dans la maison et nous ne souhaitons pas en acheter une. Une manière de décrocher une peu, pour les petits comme pour les grands, et de trouver d’autres occupations. Félicitations pour avoir pris cette décision : il est toujours plus facile de dire « oui » que de dire « non » !

    1. Comme vous avez raison, Anne-Marie. C’est difficile et fatigant de dire non quand on est parent. C’est aussi ce que j’ai lu dans le regard de mon mari quand les enfants ont commencé à réclamer. Il avait l’air de dire qu’on se rajoutait une complication dans notre quotidien. J’ai tenu bon. Cette décision n’est pas irréversible. Nous reviendrons progressivement aux écrans. Très très doucement. Pas tout de suite car le sevrage est en cours. Je veux un juste équilibre. Passez une très belle journée

  7. Je’aime beaucoup cette expérience et ton retour d’expérience. C’est intéressant. Ici nos filles sont petites (2 ans et 7 mois) et il n’est pas question d’écran quelqu’ils soient avant 3 ans comme le recommande l’OMS. Mais plus tard la question se posera aussi. Dans quelle mesure limiter? Quels programmes accepter?…
    Merci pour ton retour d’expérience

  8. Bonsoir,
    Ici, la télé est toujours vécu comme un événement ! C’est d’abord uniquement le week-end et souvent un film avec le vidéo projecteur pour faire comme au ciné !
    Mais cela n’empeche pas ma grande de 6ans de s’echapper Régulièrement de la classe par les pensées ! Depuis quelques jours, elle a une petite boîte à pensées dans son cartable ! Mais je suis preneuse d’idee Pour ce problème !
    Merci pour ces échanges en tout cas !

  9. Ah! la!!a! ces écrans! Ce week-end on était invité à un repas de famille chez ma soeur les enfants présents avaient entre 10 et 20 ans), 2 de mes nièces ont passé le repas sur leurs smartphones… Une des nièces a le même âge que ma fille, elles étaient l’une en face de l’autre, et moi vers elles, (elles ne se voient pas souvent et s’entendent bien, elles jouaient ou parlaient ensemble jusqu’à présent), et là, elles n’ont pas échangé un mot du repas, qui était long en +… Heureusement, qu’elles sont sorties un moment jouer avec le plus jeune, elles ont quasiment pas échangé entre elles…. J’avais un peu de peine pour ma fille, qui a dû trouver le temps bien long… Mes enfants sont très télé et smartphone eux aussi, et en fin d’aprèm, on en discutait avec la famille. Et je dois dire que j’étais contente, car en faite mes ados avaient leurs portables sur eux, mais ils ne les ont pas sorti de la journée chez ma soeur… Et il est vrai, que tous les repas de famille que l’on a fait, je n’ai pas souvenir qu’ils est sorti leurs portables et ça j’en suis bien contente, je trouve que c’est une forme de respect pour les gens présents!

  10. Ton article tombe à pic et j’apprécie ta sincérité. Tout ce que tu écris est si vrai.
    Depuis le début de semaine j’ai dit à mes enfants qu’il n’y aurait pas de TV de la semaine. J’ai décidé cela car j’ai trouvé que mon grand restait un peu trop devant les écrans. Il ne sait pas s’occuper seul depuis toujours et ça n’a rien à voir avec les écrans. Mon second, par contre, a beaucoup d’imagination et sait rester seul à jouer pendant un long laps de temps.
    Pour le moment, ça se passe bien surtout que les beaux jours sont là. Je sais qu’ils vont tout de même regarder la TV dans la semaine. Par exemple, mon plus jeune est chez son Papy et sa Mamie aujourd’hui pour cause de varicelle. Je ne vais pas les empêcher de mettre mon fils devant un dessin animé pour avoir un moment calme pour eux mêmes. Par contre, le soir à la maison, il n’y en aura pas.
    Hier soir, je me disais que l’expérience pourrait être intéressante à reproduire, non pas en continue, mais 1 semaine par mois où on s’oblige à faire des activités manuelles (y compris la cuisine) et des jeux de société en famille (et pas uniquement le week-end).
    A voir sur le long terme comment cela évolue.

  11. C’est une très bonne idée. La télé pour nous c’est le vendredi soir devant un long dessin animé et nous mangeons des burgers maison. Et puis il joue un peu avec sa wii ou DS dans la semaine selon son envie et la mienne aussi mais il comprend vite qu’il ne faut pas jouer trop longtemps et trop souvent.

  12. Bravo!! Chez nous, c’est très clair : pour le 10 ans : 30 mns d’écrans (Wii, ipod touch, netflix) / demie-journée les week ends et jour fériers. Si nous le punissons, c’est la première chose qu’on supprime. Il m’est arrivé de le punir d’un mois sans écran. Pour le 6 ans, j’ai fait la bêtise de le biberonner à l’ipad entre 2 ans et 2 ans 1/2 et on l’a payé cher : retard de développement,… Il était même devenu complètement accroc et pendant une semaine, c’est comme si je lui interdisait de la cocaine!! Maintenant ça va tellement mieux que même lorsque son grand frère lui propose de le regarder jouer à la WII pendant son temps d’écran, il ne viendra pas toujours et préférera souvent jouer avec ses jouets. C’est de la pourriture ces écrans! A la remarque : c’est pratique pour les parents, sur le moment sans doute mais dites-vous que vous le paierez cher tôt ou tard. Et tous les spécialistes te diront que 1) c’est à proscrire avant un certain âge (6 ans je crois) 2) c’est mauvais pour l’endormissement, l’attention, la vision et le développement 3) sans compter plus tard avec les réseaux sociaux sur lesquels rodent les prédateurs.

  13. Très belle initiative!
    Nous n’en sommes pas là avec les enfants, mais il est vrai qu’ils ont facilement tendance à aller vers cette solution (avec notre « soutien ») et ça les rend quand même parfois un peu « débiles » – désolée pour ce mot, mais j’ai l’impression que c’est le plus adapté…
    Le fils de mon copain c’est pareil, on lui a acheté Minecraft pour Noël, c’est uniquement 2h le samedi et 2h le dimanche (maxi) mais ça l’obsède, il nous en parle la semaine, limite il n’attend que le WE pour ça… 🙁
    Et nous avons déjà surpris les enfants à jouer à la DS la nuit, au lieu de dormir. :-((
    Sans en arriver à bannir complètement la télé et autres écrans de nos (leurs) vies, je pense qu’une coupure de temps en temps ne peut pas leur faire de mal, d’autant que ça permet de faire d’autres activités, ou rien, tout simplement.

Laisser un commentaire