Celui qui vient d’avoir 7 ans

Hier, mon fils a eu 7 ans. L’âge de raison comme on dit. C’est marrant parce que je me souviens de mes 7 ans. Je me souviens de cette époque, de ces questionnements sur le monde, de ces jeux, des camarades qui comptaient tant pour moi. Aujourd’hui, c’est un peu comme une mise en abîme : je revois mes 7 ans à travers son présent. Il me rappelle plein de chose, me fait penser à moi. Je me vois en lui. Hier, c’était aussi un peu mon anniversaire. 7 ans que je suis devenue maman. Est-ce qu’il y a un âge de raison des mamans ? Je ne sais pas. Mais ça se fête non ? Récit de ce qui a changé… Récit de ce bonheur dont je ne saurais plus me passer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quand je me suis mariée, ne comptait plus qu’une chose dans mon esprit : devenir maman. Faire ce grand saut dans le vide. Passer de fille à maman. Faire un bond générationnel. Quand on y pense (quand on pense vraiment, en s’y arrêtant) c’est fou. Devenir maman, ça nous change une vie. Et pas seulement en organisation. Ca nous bouleverse, dans le sens littéral du mot.

Ce qui est le plus bouleversant, c’est qu’on n’est pas prêt, qu’on n’est jamais prêt. Dès l’instant où nous mettons au monde notre enfant, c’est une déferlante d’amour qui nous submerge mais aussi une inquiétude latente permanente. Que celles qui ne se sont jamais demandé si elles faisaient bien, si elles étaient une bonne maman, s’il ne fallait pas plutôt faire comme ça, s’il va rentrer à l’heure, s’il est bien (tout simplement) lèvent la main. On n’est pas bien nombreuses à lever la main. Devenir maman, c’est être désormais attachée à vie à un petit « rejeton » qui compte plus que tout et dont on sait qu’on le fera passer avant nos propres désirs quelle que soit la situation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Oui, les pas encore mamans, les futures mamans, sachez que nos désirs deviennent secondaires quand on devient maman. Que cette petite chose expulsée de notre ventre prendra bientôt le contrôle de vos vies… Et, première chose et non des moindres, de votre sommeil… Oui oui, une maman est avant tout un être qui dort moins… et donc qui est plus fatiguée CQFD Depuis que je suis maman, je suis habituée à vivre des réveils franchement un peu trop matinaux (quoi ? 6h30 un dimanche matin, c’est pas trop matinal pour vous ?) ou des nuits hachées. Bon, aujourd’hui, les nuits hachées, c’est plus rare, les enfants grandissant… Mais on n’est jamais à l’abri d’une demande de verre d’eau sur le coup de 2h52 du matin, d’une chute de lit vers 23h59 ou d’un cauchemar à 4h57. Vous le savez comme moi, la tête de lendemain de nuit hachée n’est franchement pas belle à voir (et je ne vous décris pas l’humeur !). Voilà pour le sommeil…

Mais qu’est-ce qui a changé encore ? Ah oui ? les activités, les sorties et les vacances… Mes deux garçons détestent le shopping (héritage paternel ?). Ils soufflent, pestent, poussent des soupirs quand je déambule dans une boutique de déco (parlons même pas de fringues). Le seul truc qui les intéresse, c’est Ikea, pour l’aire de jeu. Ou JouéClub… Bref, cela restreint les possibles… Niveau resto, faudra plus s’attendre à prendre entrée plat dessert sans qu’ils ne témoignent leur empressement à quitter la table ni ne demande si, dans ce resto, « il y a un jeu » : euh non mon chéri, dans ce resto 4 étoiles, il n’y a pas d’aire de jeu avec toboggan et gosses qui braillent… Bref vous prendrez des kilos en allant coup sur coup au fast food. Il y a aussi ces restaurants qui vous filent des crayons de couleurs pour occuper vos enfants. Attention au piège : vous passerez du temps SOUS la table à ramasser les dits crayons !!!!

Autre chose qui a changé : la maison. Avant eux, notre salon avait l’allure d’un loft. Déco épurée, pièces choisies en harmonie… Aujourd’hui, les doudous et les tututes traînent sur le canapé quand il ne s’agit pas d’un feutre resté ouvert… La maison de Barbie d’une hauteur d’un mètre dix côtoie le garage de voitures à 5 étages. Et que dire de leurs chambres ? Ces petits cocons que nous avions eu tant de plaisir à décorer et aménager pendant notre grossesse et qu’aujourd’hui on a abandonnés au « non droit » d’un mercredi pluvieux. Bref, on oscillera entre le hurlement « range ta chambre » et le rangement résigné, 4 pattes sur le tapis, à se râper les genoux du jean, pour remplir la caisse de Playmobil qui sera déjà vidée d’ici une heure…

Voilà ce que cela change, des enfants dans une vie. Et pourtant, pour rien au monde je ne reviendrais à la tranquillité de ma vie d’avant… D’accord, j’ai désormais un périnée inexistant, des cernes toujours un peu plus marquées et un transit perturbé par les cris de derrière la porte des toilettes ou les demandes répétées (maman, il est où mon crayon rouge ?) accrochées à la poignée de porte des toilettes (ne me dites pas que vous n’avez jamais vécu cela ????). Mais j’ai aussi dans les poches des petites fleurs séchées ramassées sur le chemin de l’école, des petits dessins ou des « maman je t’aime » glissés avec amour sur ma table de chevet… Je connais des bisous qui ont parfois autant le goût de morve que du bonheur. Je passe ma main dans leurs cheveux ébouriffés. Je peste contre leur venue dans notre lit le dimanche matin mais quand ils ne viennent pas, c’est moi qui les réclame… J’écoute leurs histoires, je m’émerveille de leur émerveillement. Je vis à leur rythme en me disant qu’ils sont certainement ce qu’il y a de plus important dans ma vie…

7 ans que je suis maman et pas prête pour l’âge de raison !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

20 commentaires sur « Celui qui vient d’avoir 7 ans »

  1. C’est tout à fait ça, mais pour moi, bébé c’est attendre. Après le mariage? non, j’étais trop jeune, je voulais profiter de ma liberté. Aujourd’hui, elle est là … C’était comment avant? J’ai oublié…, aujourd’hui, j’ai ma fille.
    Bisous et bon anniversaire à tes 7 ans.

  2. Je m’y retrouve entièrement…16 et 8 ans.. et dans 2 ans, ma grande partira faire ses études supérieures et ma petite entrera en 6 ème…et je me dis « déjà! » et puis « comment vais je survivre à ça? »…alors profitons!
    Merci pour vos confidences.

  3. Tellement vrai!!! mais tellement « chouette »….les enfants sont partis maintenant jouer elles aussi leur rôle de maman
    Bonne journée
    Fanfan

  4. C’est exactement cela… le bonheur à lui seul pour me faire rayonner ma journée. Je n’ai pas encore l’âge de raison mais déjà 5ans que cela dure et j’aimerais que cela ne s’arrête jamais (l’adolescence me fait peur)

Laisser un commentaire