J’ai testé le punch needle – Explications pour vous lancer !

Bonjour à tous et bon dimanche. Changer d’heure, c’est l’occasion de s’adonner pendant une heure de plus à une activité créative (oublions deux secondes le bac de linge ou la planche à repasser !). Je vous propose aujourd’hui de découvrir le punch needle. C’était pour moi quelque chose d’incompréhensible et de bien obscur jusqu’à ce que je me décide à prendre un cours chez Les Artisanes à Lille et que je comprenne enfin comment manier cette drôle d’aiguille. Je vous explique tout dans cet article. Et vous verrez, puncher, c’est tellement agréable !

Cela fait des mois que je vois sur instagram ou sur pinterest de bien jolies réalisations avec cette technique et j’avais envie de découvrir. J’ai donc acheté une aiguille et je me suis lancée. Et là, catastrophe. C’était moche, cela se défaisait immédiatement dès que je tirais un peu trop sur l’aiguille. Bref, après quelque arrachage de cheveux, j’ai remisé l’aiguille dans le fond d’un tiroir et je suis passée à autre chose.

Puis j’ai vu qu’une mercerie de ma région organisait un atelier Punch Needle et je me suis dit que c’était peut-être le moment de me pencher sur le comment !!

IMG_0994

La première chose que j’ai apprise, c’est le maniement de l’aiguille :

  • on tient toujours l’aiguille dans la main, gouttière vers soi et pour piquer le fil, on travaille toujours de la droite vers la gauche. C’est le tambour qui tourne et jamais l’aiguille. On doit la garder toujours à ras du tissu et ne pas tirer, sinon on risque de tirer sur le fil et de défaire tout le travail. A chaque fois que vous piquez l’aiguille dans le tissu, il faut l’enfoncer jusqu’à la butée. Comme ceci, le fil ne risque pas de se défaire. Et si vous avez peur qu’il se défasse, fixez une feuille thermocollante sur l’envers quand vous avez fini votre travail. Enfin l’aiguille qui m’a été conseillée est la Oxford n°10. Après, je n’ai pas testé les autres donc je ne saurais vous renseigner sur leur qualité.
  • concernant la toile, on m’a recommandé de la toile de jute. Celle-ci a une trame assez large qui permet de piquer facilement l’aiguille. D’autres toiles supporteront moins bien les « piquages » répétés. Serrez très fort votre tambour sur votre toile, n’hésitez pas à utiliser un tournevis parce que le passage de l’aiguille a tendance à desserrer le tambour.

Pour broder avec ce type d’aiguille prenez une grosse laine ou un gros coton. Le coton DMC Natura XL est parfait. Délimitez le contour de votre forme à puncher puis travaillez toujours de l’extérieur vers l’intérieur.

Ces explications m’ont vraiment été très utiles et m’ont permis de me lancer. Depuis, j’adore. C’est très facile et très rapide, on peut faire de belles compositions avec du gros fil. C’est un peu comme si on coloriait avec de gros feutres sur notre toile. Cela se remplit très vite et c’est tout doux !

Certains pourront se demander que faire d’une telle réalisation une fois terminée. On peut tout simplement la laisser dans son tambour et l’accrocher au mur ou l’offrir. Les couturières pourront la transformer en petite pochette ou en coussin… Ou tout autre idée glanée çà et là chez des créatrices de talent comme Julie Robert ou Chaumière Oiseau.

J’espère que cet article saura vous aider à vous lancer. Si vous voulez voir comment on manie l’aiguille, j’ai créé sur mon compte instagram une story permanente appelée « Punch Needle » dans laquelle je vous montre comment faire le geste. Enfin, si vous cherchez des livres pour aller plus loin, je vous recommande : Punch Needle et Cie et Punch Needle – Créations de broderie en relief.

Bon dimanche ! Et bon punch !

IMG_0996

9 commentaires sur « J’ai testé le punch needle – Explications pour vous lancer ! »

  1. Merci pour les explis et pour cette nouvelle adresse .je vais aller y faire un tour en plus c’est pas très loin de l’Impertinente …

  2. Merci pour toutes ces infos, j’essaierais quand je trouverais un moment. Ca m’a l’air rapide, quand on a la technique et je trouve le rendu sympa pour faire de la déco.

Laisser un commentaire