Camilla Grebe, auteure de thrillers glaçants – Une belle découverte et un rafraîchissement garanti !

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je voulais vous parler de cette auteure de polars scandinaves que je viens de découvrir et dont je viens d’achever deux romans : Camilla Grebe. Si vous aimez les ambiances nordiques et surtout les thrillers vraiment bien ficelés, qui vous emmènent de la première à la dernière page avec le même rythme haletant et un suspense qui ne s’essouffle pas, elle devrait vous plaire ! Debrief ici de mes dernières lectures : Un cri sous la glace et Le journal de ma disparition.

Ces deux romans se font suite mais je ne le savais pas et quand j’ai découvert Camilla Grebe, j’ai commencé par lire Le journal de ma disparition. Ce n’était finalement pas gênant du tout puisque ce sont deux enquêtes différentes mais certains personnages restent les mêmes. Ainsi, vous pouvez vraiment lire les deux romans séparément, dans l’ordre que vous voulez et même l’un sans l’autre. Pour cet article, je suivrais l’ordre de parution.

Un cri sous la glace :

J’ai trouvé que, des deux romans, c’était le meilleur, le plus finement ciselé, le plus haletant et le plus déroutant. C’est l’histoire en parallèle de plusieurs personnages : il y a Peter, le flic, et Hanne, spécialiste en comportements, qui enquêteN’y sur un meurtre sordide : dans la maison de Jesper Orre, on retrouve le corps supplicié d’une femme, le propriétaire de la maison a lui disparu. Dans le même temps, nous suivons l’histoire d’Emma, qui se déroule un mois avant, maîtresse cachée du fameux Jesper Orre en question. Les narrations se suivent et se font écho pour finalement mettre en lumière la vérité. J’ai vraiment adoré cette plongée dans la psychologie de personnages complexes et même si aux deux tiers du roman j’ai pressenti la fin, j’en suis tout de même resté bluffée par la qualité et la vivacité de la plume de l’auteure. Et puis cette ambiance, ce froid, cette neige n’est pas pour nous déplaire. C’est le genre de roman à lire pendant ces fortes chaleurs et qui saura nous faire frissonner !

Le journal de ma disparition :

Dans ce livre, on retrouve surtout Hanne, la spécialiste en comportements, et d’autres personnages du premier roman. Ici, nous suivons Malin. Quand elle était adolescente, elle a découvert dans les bois de son village natal paumé de la Suède, le cadavre d’une petite fille. L’enquête n’a jamais été résolue et Malin, hantée par son passé, a décidé de fuir son village et de devenir une flic pleine d’ambition. Des années plus tard, l’enquête sur ce meurtre mystérieux est réouverte et Malin est appelée pour travailler à sa résolution, aidée de Peter et Hanne. Ce roman nous offre une totale immersion dans un univers sombre et glaçant. Il fait froid, il y a plein de neige, deux flics disparaissent mystérieusement, un nouveau corps est retrouvé et les démons de Malin semblent ressurgir. Comme pour Un cri sous la glace, je suis restée accrochée au roman, de la première à la dernière page. L’intrigue est plus complexe que la précédente, il y a plus de personnages mais le roman est très réussi.

Comme je vous le disais, cette auteure est une très belle découverte et j’ai vraiment envie de la suivre et de lire ses autres romans. Je vous la recommande donc chaudement. À glisser dans la valise, s’il vous reste encore un petit peu de place !

Belle journée !

3 commentaires sur « Camilla Grebe, auteure de thrillers glaçants – Une belle découverte et un rafraîchissement garanti ! »

  1. Je ne connais pas non plus cette auteure et pourtant je suis fan des polars nordiques….Arnaldur Indridason, Henning Menkell…Lars Kepler et bien d’autres ….Je les ai tous lus ….alors merci pour cette nouvelle découverte…
    bonne journée

  2. Alors ça c’est rigolo je vient juste de le finir et c’est incroyable mais je n’ai pas du tout aimé…. (pourtant j’adore les polars scandinaves) mais j’ai trouvé cela trop brouillon, complexe, mélangé… enfin heureusement que nous sommes tous différents avec nos avis belle journée

Répondre à Souris dodue Annuler la réponse.