Cela fait quelques semaines déjà que le troisième trimestre a commencé. Quand on arrive à ce stade, on a comme l’impression d’être en fin de parcours, que la naissance se rapproche de plus en plus. On a hâte… et en même temps on a aussi envie de prolonger ces instants suspendus. C’est le temps des listes, des préparatifs, des petites angoisses de dernières minutes. C’est le temps de l’attente. Récit de ces derniers jours, à deux pieds dans le troisième trimestre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quand le ventre ne peut plus vraiment être dissimulé !

Entrer dans le troisième trimestre s’est fait assez discrètement, sans que je ne m’en rende compte, puisque nous étions partis en vacances tous les trois et je ne me suis pas dit, à un moment, ça y est, nous y sommes. C’est véritablement à notre retour, quand j’ai regardé mon agenda, que j’ai pris conscience que le moment était enfin venu. En effet, une maman en fin de grossesse a un emploi du temps de ministre ! Entre les rendez-vous avec le docteur, l’anesthésiste, la sage-femme, les différents cours de préparation à l’accouchement etc… pas une seule journée n’est totalement libre. En plus de cela, il faut commencer à dresser des listes de tout ce qui nous manque, penser à ressortir le maxi cosy du garage et anticiper notre départ à la maternité…. Quand on a déjà deux enfants et un homme qui bosse beaucoup, autant ne pas laisser notre absence dans l’imprévu !

J’ai fait ma dernière échographie en début de semaine et l’obstétricienne a noté que mon bébé était en siège. Alors mon carnet de rendez-vous s’est de nouveau enrichi de trois séances d’acupuncture, d’une séance d’osthéopathie, d’un rendez-vous pour une nouvelle écho et de la possibilité de faire une version pour retourner manuellement bébé si jamais rien ne fonctionne. Bref, mon agenda s’est encore retrouvé barbouillé de dates… Et mon esprit ne peut s’empêcher de penser à ce petit grain de sable qui s’est instillé en cette fin de grossesse…

D6E8A521-D155-48CA-B4A1-E7A43424AFAF

Ce ventre qui a la taille d’un melon… voire d’une pastèque !

En ce troisième trimestre, c’est aussi le moment des derniers préparatifs. Normalement on peaufine la chambre… Je dis bien normalement parce que nous, nous n’aurons pas de chambre avant novembre. L’arrivée d’un troisième enfant nécessite des aménagements qui commenceront chez nous à la fin octobre. Alors pour l’instant j’entasse. Le couffin, les petits habits, les premiers doudous… sont précieusement conservés dans notre chambre en attendant de pouvoir aménager celle de bébé. Je dois donc rester un peu patiente. Cela limite la frénésie d’achats mais quand nous aurons en fin cette petite chambre supplémentaire, je sens que je vais me régaler dans la déco.

Enfin, l’entrée dans le troisième trimestre, c’est souvent le moment de penser à l’après. Ce matin, je disais justement à l’homme qu’il serait pas mal de revoir un peu comment on attache le maxi cosy dans la voiture… Toutes ces petites choses qui restaient encore floues les mois précédents prennent enfin réalité. Le prénom, souvent, est choisi. On commence à regarder les faire-part de naissance. On remplit la valise avec la première tenue de bébé (je l’ai achetée hier !). On se pose la question d’un éventuel allaitement, du choix du biberon… et on fait les achats qui en découlent. Porte-bébé, tapis d’éveil, table à langer… on commence à s’équiper ou à enrichir la liste de naissance.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Préparer la venue de bébé, compléter les derniers achats…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Finir les derniers encours

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Préparer une jolie garde-robe

Bref, au troisième trimestre, le temps est encore long et en même temps, tout semble s’accélérer dans notre tête. Bébé est de plus en plus là. Il prend peu à peu sa place dans la famille, dans nos discussions. Il prend de plus en plus d’espace dans la maison : quand vous aurez ressorti parc, poussette, lit, table à langer… vous aurez vraiment conscience que ça prend de l’espace, ces tout petits êtres. Et puis il prend de la place dans notre bidou ! Le troisième trimestre, c’est le temps où on se délecte de ces grands mouvements, où on regarde notre ventre bouger, où on devine une petite main, un petit pied qui passent, qui tapent…

Que vous vous sentiez en mode baleine, avachie sur le canapé, à attendre que les jours passent ou que vous vous sentiez l’énergie d’une wonder woman repeignant, ponçant, aménageant… je souhaite à toutes celles qui sont en train de le vivre un très doux troisième trimestre, ce moment fait de langueur et d’impatience, quand l’arrivée de bébé n’est plus qu’un question de semaines, de jours…

3BEB53C0-7AEB-407B-8CAC-642BE6981DDC

Rester sereine et attendre

%d blogueurs aiment cette page :