Et puis Hortense nous a rejoints

Quelques jours que notre petite puce est parmi nous. Hortense est née jeudi à 10h32. Notre jolie fleur, notre jardin comme le signifie son prénom… Elle a mis tellement de douceur dans notre quotidien… Récit de sa naissance…

Il y a exactement une semaine nous étions mercredi. Un mercredi taxi habituel : faire les courses, conduire les garçons au foot, aller les rechercher (les heures de cours ne sont pas aux mêmes horaires, sinon ce ne serait pas drôle hein), passage chez le doc pour le grand, une lessive, vider le lave-vaisselle et gérer 73 conflits portant sur un personnage Lego, un pied posé trop près dans le canapé, un « il m’embête » etc… mais je suis certaine que, si vous êtes maman, vous voyez exactement de quoi je parle !!!

Avec mon gros ventre de quasi 9 mois, je me suis dit que si cette journée ne me donnait pas de contractions, c’est que j’irais au terme de cette grossesse, que cette grossesse sera « à toute épreuve ». Et dans la soirée, je me suis couchée sans contraction… J’ai dit à l’homme : tu verras, on ira jusqu’au bout ! Samuel est né à terme + 2 alors les dépassements de terme, je connais ça !

Dans la nuit, je ne me suis pas sentie bien. Pas de contraction, non, mais mal au ventre un peu comme si j’étais malade, comme si je n’arrivais pas à digérer quelque chose. J’ai travaillé mon souffle, mobilisé ce que j’ai vu en sophro et au yoga et c’est passé. Disons que j’étais toujours plus ou moins patraque mais rien d’alarmant.

6h30… comme tous les matins, je prends mon café seule en bas en lisant mon livre. Un moment sacré… Tout le monde ici le sait : il ne faut pas embêter maman quand elle prend son café… Je peux me transformer en bête sauvage si je n’ai pas ce sas de décompression avant de commencer ma journée. L’homme descend, me demande si ça va. Je lui réponds que ça va mieux. Que pour l’instant aucune signe ne montre l’imminence d’une naissance mais qu’il vaut mieux qu’il reste quand même sur le qui-vive. Comme il part à 45 minutes de la maison et qu’à cette heure il y a des bouchons, je lui dit de bien garder son téléphone près de lui.

Et puis la journée commence. Réveiller les garçons, préparer les déjeuners, faire les lits, vérifier les cartables et voir s’il ne manque rien, feuille ou signature… Bref un petit matin tout à fait normal sauf que subitement, je sens des contractions. Une ou deux d’abord « lointaines » et puis de plus en plus fortes… Entre deux contractions, je calcule vite que j’ai deux minutes alors je m’active. J’appelle ma copine pour que ce soit son mari qui conduise les garçons à l’école. J’appelle mon homme pour lui dire que je me sens de plus en plus fébrile. « Je fais demi tour ? » me dit-il. « Non, pas la peine, mais reste près de ton téléphone ». Le goûter dans le sac, un bisou à chacun, le temps de me dire que mince j’avais oublié le brossage des dents… Seule à la maison je suis soudain terrassée par la violence des contractions. Prendre un bain et voir si ça passe ? L’idée me passe par la tête. Mais non, ça fait trop mal. Et si j’appelle l’homme, il va lui falloir un bon moment pour venir nous rejoindre. Je compose le 15, je leur explique. Je m’excuse presque de les déranger. Je leur dis qu’une petite voix dans ma tête me dit de faire vite, très vite. On vous envoie les pompiers madame… J’appelle l’homme : « les pompiers viennent me chercher, je t’appelle quand j’arrive à la maternité ». Trois pompiers. Aujourd’hui je me dis que j’aimerais pouvoir les remercier, entrer en contact avec eux et leur dire comme ils ont été bienveillants. Trois hommes. Ils me paraissaient immenses dans leur uniforme. Moi si petite avec ma douleur croissante. Je les ai aussi sentis un peu fébriles devant cette femme… ils sont papas. Comme si ce moment ravivait des choses chez eux…

On a foncé à la maternité. On a passé tous les bouchons de ce matin 8h20 quand les routes lilloises sont complétement engorgées. Je suis arrivée à la maternité, une sage-femme m’accueille et m’ausculte. « La tête est là, madame ! Vous êtes à dilatation complète ! » Et là le tourbillon, tout le monde s’agite ! Les couloirs, monter sur un lit, l’anesthésiste, une rachi anesthésie. « Madame, il ne faut surtout pas pousser, on attend monsieur, il a une heure maxi pour être là ».

Quand l’homme est rentré en salle de naissance, tout était déjà prêt. Hortense est arrivée dans nos bras en quelques minutes. C’était fort et doux à la fois. J’étais montée tellement haut dans les émotions, la vitesse, la crainte… et là, le temps s’est suspendu. « Ne poussez plus madame ». 10h32, ils ont posé ma fille sur mon ventre.

Le premier jour du reste de nos vies…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

20 commentaires sur « Et puis Hortense nous a rejoints »

  1. Un récit qui fait monter les larmes aux yeux tellement il est beau. Merveilleuse naissance comme ce petit bout qui a pointé sa frimousse. De bons voeux de belle vie à cette petite Hortense.

  2. Quel joli récit, j’étais en apnée pour plein de raison. Bienvenue à Hortense, un seconde fille à la maison n’était pas de trop. Félicitations , les garçons vont en être gagas….et il y aura moins de disputes entre eux, sure et certaine…lol

  3. Merveilleux récit que celui de la naissance de ta fille… Je suis toute émotionnée… Et quel joli prénom… Lié aux fleurs qu’on adore ici en Bretagne, les hortensias… Je ne connaissais encore de près ou de loin aucune Hortense, juste un Hortensio , papa d’une de mes élèves en Italie, à Naples , il y a 25 ans déjà… Un homme adorable… Je te souhaite, ainsi qu’à ta toute ta petite famille, pleins de bonheurs et d’amour autour de cette petite fille … Félicitations… Bienvenue Hortense…💕💕🤗

  4. Magnifique faire part de naissance. Gratitude pour ce moment de partage intime ; beau, beau témoignage.
    Papa, grand-frères…Hortense, Maman, recevez mes plus belles pensées amicales. Vivez en osmose, heureux dans le quotidien, une belle aventure où chacun développera son amour.
    Félicitations, tendresse à Hortense, affectueusement à vous.

  5. Félicitations.
    Je te lis depuis longtemps sans commenter, je n’ai pas eu le plaisir de pouvoir être maman et je suis une bien piètre tricoteuse, mais j’aime beaucoup ton blog & je crois bien que la jolie Hortense va avoir une bien jolie vie 😉

  6. toutes mes félicitations, caro et bienvenue à ta petite princesse d’amour au si joli prénom; félicitations et bonheur pour toute la famille, c’est une si belle nouvelle; tant de douceurs et d’amour dans ces si jolis mots, je t’embrasse bien fort et un énorme calin à Hortense

  7. bienvenue à ta belle petite hortense ! 3 enfants !!! une belle famille !!! Félicitations aux parents….Merci pour tous ces partages …Bonne continuité…

Laisser un commentaire