Jury AudioLib 2021 – Du côté des Indiens d’Isabelle Carré

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour parler du troisième roman lu dans le cadre du jury AudioLib 2021 : il s’agit du livre de la brillante Isabelle Carré, lu par l’autrice elle-même (ça c’est le genre de petit truc que j’adore) Du côté des Indiens. Isabelle est une personne que j’apprécie beaucoup et ce depuis longtemps. Je la connais bien en tant qu’actrice mais c’est le premier roman que je lis d’elle. Lu par elle. Tout était là pour me séduire.

Une fois n’est pas coutume, commençons par la forme. J’aime beaucoup le travail d’actrice d’Isabelle Carré alors la narration m’a énormément plu. Je me suis laissée portée par le son de sa voix et son excellente lecture du récit qui devient vivant sous ses mots. Je ne sais pas si Isabelle Carré lit d’autres romans audio (je veux dire d’autres que les siens) mais c’est un exercice qu’elle fait avec brio. Bref, je suis conquise par sa narration.

Parlons du roman maintenant et replaçons un peu l’intrigue dans son contexte. L’histoire se noue autour d’une famille composée de trois personnes. Le père Bertrand, la mère Anne et le fils Ziad. Tour à tour, ces personnages sont mis en lumière et deviennent les héros de l’histoire, ils occupent le centre de la narration puis laissent la place à un autre. Et toutes ces histoires individuelles entremêlées forment l’histoire du roman. D’autres personnages gravitent autour de la famille et prennent parfois toute la lumière, le temps de quelques chapitres à l’image de cette actrice qui devient la maîtresse de Bertrand, qui nous raconte son histoire personnelle avant de disparaître. Je me suis d’ailleurs demandée si cette actrice n’était pas, d’une certaine manière, Isabelle Carré. J’ai beaucoup aimé ce temps de la narration consacré à cette histoire, je ne voudrais pas trop en dévoiler ici, de peur de vous couper l’herbe sous le pied, mais j’ai trouvé ces passages forts, puissants avec une résonnance toute actuelle.

Tout au long du roman, mon avis a fluctué. J’ai aimé des passages, j’ai parfois même trouvé cela très fort, très beau. Et puis d’autres m’ont lassée voire je n’y ai pas trouvé d’intérêt, trop pointus, trop « cinéma »… ce genre de passages qui peuvent donner l’impression d’être étranger à un monde. J’ai trouvé aussi certains moments un peu « alambiqués » ou « tirés par les cheveux ». J’ai un peu eu l’impression que l’autrice avait de belles idées qui auraient ou faire de beauX romanS mais que tout cela entremêlé devenait un peu flou et perdait de sa puissance. Bref, vous l’aurez compris, c’est un avis en demi teinte, j’ai aimé des passages et me suis perdue dans d’autres. Je ne sais d’ailleurs pas si cela me donne envie de lire son premier roman.

Sur ce, je vous souhaite de passer une belle journée.

On se retrouve très très vite pour le débrief d’un nouveau roman !

Laisser un commentaire