Derrière mes aiguilles

IMG_2572portrait

C’est l’année de mon mariage que j’ai découvert ma passion pour les arts du fil. Autodidacte, j’ai commencé avec une paire d’aiguilles droites, une pelote de laine sport de chez Phildar et quelques tutos sur le net. Après m’être d’abord arraché les cheveux, j’ai finalement pris un plaisir immense dans la répétition de gestes, le toucher des fils et la possibilité de créer. Parce que c’est finalement ce qui m’a le plus séduite dans ce nouveau loisir : la possibilité de créer par soi-même… D’un coup, on est investi d’un super pouvoir ! Et cette sensation m’a enivré. J’ai voulu aller toujours plus loin, apprendre de nouvelles techniques, découvrir de nouveaux modèles… Aujourd’hui, je réalise que mes journées sont beaucoup trop courtes pour pouvoir mener à bien tous mes projets.

C’est dans mes enfants et leur univers que je trouve le plus mon inspiration. J’ai deux petits garçons plein de vie, avec un imaginaire débordant et un entrain permanent pour les activités. C’est d’ailleurs leur arrivée qui m’a conduite à changer mon regard sur le monde et qui a amplifié mon envie de créer. Diplômée de science politique et enseignante, je m’étais trop longtemps réfugiée dans les livres et le savoir. J’ai eu subitement l’attrait pour tout ce qui était artisanal, fait main. Leur venue au monde a accru encore mon désir de me consacrer à cette passion et a motivé un changement de vie progressif.

Aujourd’hui auto-entrepreneur, je me suis associée avec Pauline de Sweet Cousette. Son atelier de couture est désormais le laboratoire de beaux projets communs. La première étape de cette collaboration est la mise en place d’atelier tricot, crochet et tissage à partir de janvier. Ce n’est que le premier pas et de bien jolis projets à venir.

Affaire à suivre…

Et ce n’est que le début…

IMG_3436.JPG